Sur les sentiers du Monde

Dans la série des looses, je voudrais…

Depuis 7 mois et demi, Dieu sait qu’on s’est tapé un certain nombre d’heures de bus, on arrive même pas à les compter! Mais 7h de bus gratuites, ça, on ne l’avais encore jamais fait! C’est désormais chose faite, grâce à la baie d’Halong, joyaux scénique du nord du Vietnam.

Nous avons pris un tour pour visiter la baie à partir de Hanoi. Le matin du départ, le ciel est gris, mais nous ne nous sommes pas posés plus de questions. Avec 40 minutes de retard, le bus vient nous chercher (concept de temps élastique), et nous partons en direction de la mer. A mi-parcours, nous apprenons que la mer est agitée et qu’on ne pourra peut-être pas passer la nuit sur le bateau comme prévu. 3h1/2 plus tard, nous arrivons au port, sous un ciel gris, une pluie battante et découvrons qu’aucun bateau n’a le droit de quitter le port, par ordre du gouvernement. Bon ben voilà….

[img53:droite]Résultat, on doit repartir bêtement d’où on vient…. Après une petite pause déjeuner, nous remontons dans le bus, qui cette fois est rempli car il ramène les gens du tour précédent qui ont fini leur visite (les veinards), et nous voilà parti pour 3h1/2 de trajet par la même route…. Et en plus, on a du payer pour le bus aller-retour… Une bonne journée bien pourrie! Nous avons vu en rentrant la tête du typhon qui passait pas bien loin et effectivement on est bien content d’être sur la terre ferme!

Le soir même nous dinons (prenons l’apéro) avec Laurie, rencontrée dans le bus. Nous en venons (je sais plus comment) à parler des boutons de Thomas (il faut dire qu’en voyage, il y a beaucoup plus de conversations sur des sujets qui ne viendraient pas à l’idée en temps normal).

[img52:gauche]Pour la petite histoire, Thomas a, depuis Bali, des boutons bizarre dans tout le dos, l’intérieur des bras, les mains, les jambes et les pieds. Il s’est beaucoup gratté au début, et ça n’a pas disparu. Ils sont apparus après une nuit où Tom a dormi à même le matelas (c’est qu’il bouge beaucoup la nuit) dans une chambre un peu cra-cra, celle où on a eu des bestioles suceuse de sang dans les draps, un rat dans la salle de bain qui a défoncé la porte, et un gecko sur le mur…. Et comme quand on aime on partage tout, ben il m’a refilé le bazar !

Bref, c’est là que Laurie nous a fait peur en lâchant le mot « gale » et qu’on a commencé à se renseigner car ça y ressemblait un peu mais pas vraiment. Nous sommes donc resté « coincés » à Hanoi jusqu’à aujourd’hui, lundi, où nous avons eu un rendez-vous chez le dermato de l’hôpital français de Hanoi.

Bonne nouvelle donc! Nous n’avons pas la gale!!!! Il s’agit d’une allergies aux acariens qui devaient peupler ce matelas cradingue! Cependant, le médecin nous a quand même couru après dans le couloir pour nous donner le nom du médicament en cas de gale (on sait jamais, ça met longtemps à incuber).

Tout va donc bien au final! Nous réfléchissons ce soir à où aller demain et nous repartons pour d’autres aventures aussi sec!

4 commentaires sur le post “Dans la série des looses, je voudrais…

  1. françoise Magnan le a dit:

    ton dos est une véritable mercerie !
    essye l’extrait de lavande dessus, ça calme et aseptise ; efficace pour piqûres de bestioles, petites plaies …
    bon courage pour la suite !

  2. marjo le a dit:

    bon ben ça s’arrange alors cette histoire de boutons?

    bises.

    marjo.

  3. Nathan le a dit:

    Sympa le souvenir de voyage… :-))))

    Moi au Maroc j’avais failli rapporter le choléra…

    Allez, avec la grippe H1N1 plus besoin de partir à l’autre bout du monde pour avoir une maladie exotique, même en restant chez soi elle vient à vous.

    Good luck les amis

  4. Sophie le a dit:

    Quelles aventures… Decidement avec vous on ne s’ennuie pas… Les bed bugs, comme a NY!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.